Bronchiolite : prévenir la transmission, mieux soigner la maladie et limiter le recours aux urgences

Actualité
Veille sanitaire & épidémiologie Prévention
Bronchiolite

Les Urgences du CHM enregistrent depuis quelques jours une suractivité saisonnière liée à la bronchiolite. La bronchiolite ne nécessite pas un passage aux Urgences systématique. Maladie virale des petites bronches, la bronchiolite est très contagieuse et touche principalement les enfants de moins de 2 ans.

L’ARS de Mayotte rappelle donc les gestes de prévention à adopter par les parents d’enfants en bas âge en cette période à risque.

La bronchiolite est une maladie des petites bronches (les bronchioles) due à un virus répandu et très contagieux qui touche principalement les enfants de moins de 2 ans. Elle débute par un simple rhume et une toux qui se transforme en gêne respiratoire, souvent accompagnée d’une difficulté à s’alimenter.

Le virus se transmet par la salive, les éternuements, la toux, le matériel souillé par une personne enrhumée et par les mains. Ainsi, le rhume de l’enfant et de l’adulte peut entraîner la bronchiolite du nourrisson. Dans la majorité des cas, la bronchiolite guérit spontanément au bout de 5 à 10 jours mais la toux peut persister pendant 2 à 4 semaines.

En zone tropicale, la recrudescence des cas de bronchiolite est habituellement observée pendant la saison des pluies.

 

Afin de prévenir la transmission de la maladie, il est conseillé de recourir à des gestes simples :

  • Se laver systématiquement les mains à l’eau et au savon avant de s’occuper d’un bébé,
  • Éviter de mettre les bébés en contact avec des personnes enrhumées et des lieux enfumés,
  • Nettoyer régulièrement les objets avec lesquels ils sont en contact (biberons, jeux...),
  • Aérer régulièrement la pièce où il dort

 

Quand on est enrhumé :

  • Porter un masque quand on s’occupe d’un bébé
  • Éviter  d’embrasser un bébé sur le visage et sur les mains.

Quand l’enfant est malade :

  • Lui désencombrer régulièrement le nez avec du sérum physiologique,
  • Aérer sa chambre et veiller à ne pas trop le couvrir,
  • Ne pas l’exposer à la fumée du tabac,
  • Lui donner régulièrement à boire
  • Continuer à le coucher sur le dos à plat
  • Surveiller sa température avec un thermomètre et donner du paracétamol si besoin 

Si votre enfant tousse et a de la fièvre, une consultation chez un médecin généraliste ou au dispensaire est suffisante, il n’est pas nécessaire de se rendre aux urgences. 

En revanche, si votre bébé a des difficultés à respirer malgré le mouchage et qu’il refuse de boire ou de s’alimenter, appelez le 15.