Coronavirus COVID-19 : Un deuxième détachement du service de santé des armées et 70m3 de fret sanitaire arrivent aujourd’hui à Mayotte

Communiqué de presse
Visuel
Communiqué de presse
Coronavirus COVID-19 : Un deuxième détachement du service de santé des armées et 70m3 de fret sanitaire arrivent aujourd’hui à Mayotte
Corps de texte
  Suivi des cas à Mayotte Suivi des évacuations sanitaires vers La Réunion
Nombre de cas confirmés de Covid-19 à Mayotte 1670  
Hospitalisation de patients Covid-19 39 12
dont le nombre de patients dans le service de médecine 19 10
dont le nombre de patients dans le service de réanimation 9 2
Patients officiellement guéris (absence de fièvre et d’essoufflement depuis au moins 48h, à partir du 8eme jour de début des symptômes) 1315  
Décès 21 1

Le déploiement du module militaire de réanimation, et de ses 10 lits, se poursuit, avec l’arrivée ce matin à Mayotte de 25 personnels du service de santé des armées, qui renforcent les 16 personnels déjà présents aux côtés des équipes de réanimation du CHM.

Le chargement, composé de médicaments, équipements de protection individuels (masques, gants, sur blouses, etc), d’écouvillons et réactifs pour la réalisation des tests de dépistage mais également de matelas techniques pour des lits supplémentaires de réanimation, a été réceptionné par le transitaire à l’aéroport de Dzaoudzi ce jeudi 28 mai.

L’organisation de la chaîne logistique - depuis les commandes chez les fournisseurs jusqu’à l’arrivée au CHM - dans un contexte de tension mondiale sur les matériels et les consommables, de réduction de la capacité de fret aérien, de désorganisation du trafic maritime mondial, mobilise de nombreuses forces, à l’ARS comme à la préfecture ou à l’hôpital, en lien direct avec les cellules de crise des ministères de la santé, de l’intérieur, des armées, comme avec les transitaires et compagnies aériennes, à Paris comme à La Réunion, où transite ce fret destiné à Mayotte. L’ARS salue la mobilisation de tous ceux sans lesquels cette chaîne pourrait s’interrompre, mettant en péril la sécurité de l’approvisionnement en produits de santé indispensables.