Dengue à Mayotte : le niveau 4 est déclenché !

Communiqué de presse
Visuel
Communiqué de presse
Au vue de l’évolution de l’épidémie de dengue sur l’île, le préfet de Mayotte, en concertation avec la directrice générale de l’ARS, a décidé d’activer ce vendredi 6 mars 2020 le niveau 4 du plan de prévention et de lutte contre les arboviroses : « Épidémie de moyenne intensité ».
Corps de texte

En effet, le nombre de cas hebdomadaire a encore augmenté ces 2 dernières semaines, et la dispersion des cas est toujours très importante. Les principaux foyers sont principalement localisés au Sud, au Nord et en Petite Terre. Des moyens importants de lutte anti-vectorielle sont engagés afin d’intervenir rapidement dans les foyers de transmission. Afin de contenir l’épidémie, les autorités rappellent à la population que la lutte contre la dengue passe par un ensemble de gestes au quotidien, qui permettent de réduire les populations de moustiques.

Depuis le début de l’année 2020, on dénombre : 

  • 1 797 cas de dengue confirmés (ce chiffre ne prend pas en compte les patients qui n’ont pas consulté leur médecin ou ont consulté sans confirmation biologique)
  • 88 hospitalisations, dont plus de la moitié en maternité)
  • 2 cas de formes sévères

L’ARS rappelle que les formes graves de dengue peuvent toucher l’ensemble de la population, y compris de jeunes personnes en bonne santé.

L’épidémie concerne à présent l’ensemble de l’île ; les foyers les plus actifs sont situés :

  • A Mamoudzou
  • Au nord : Acoua, Bandraboua
  • Au sud : Bouéni, Kani Keli
  • En Petite-Terre

 

Le passage en niveau 4 du dispositif ORSEC s’accompagne du renforcement de plusieurs dispositifs de lutte contre la dengue :

  • Traitement des zones de forte transmission du virus, par utilisation d’un pulvérisateur monté sur un véhicule. Les traitements s’effectuent village après village, entre 4h et 7h du matin, du lundi au samedi (les traitements autour des cas isolés ne concernent plus que les villages de Mayotte encore indemnes).
  • Mise en place de traitements préventifs et éventuellement insecticides autour de lieux où se situent des personnes sensibles ou fragiles notamment : les maternités, les hôpitaux, les PMI, les dispensaires, les établissements sociaux et médico-sociaux et les écoles. En lien avec le Rectorat, des opérations de démoustication seront menées avant la rentrée scolaire autour des écoles situées dans les zones de transmission du virus.
  • Renforcement de l’accompagnement des collectivités dans les opérations de nettoyage

>> Supprimez les eaux stagnantes : les mesures de prévention contre la dengue reposent avant tout sur l’engagement de chacun au quotidien autour de son domicile. 

Rappel des bons gestes : 

  • Pneus : Vider les pneus, les mettre à l’abri ou les recouvrir afin d’éviter la stagnation de l’eau à l’intérieur.
  • Petits déchets : Les jeter dans une poubelle fermée par un couvercle
  • Seaux / marmites : Les vider ou couvrir et les ranger à l’abri de la pluie

>> Débarrassez-vous des déchets : quotidiennement, il est important de jeter les déchets et encombrants dans les containers prévus à cet effet (jamais dans la nature ou sur la voie publique) 

>> Utilisez des répulsifs et des moustiquaires pour vous protéger des piqûres de moustiques 

>> Consultez un médecin en cas d’apparition de symptômes (forte fièvre, douleurs articulaires, maux de tête, grande fatigue). 

Ce sont ces gestes menés par tous, à titre personnel et collectif, qui permettront de limiter la propagation de l’épidémie de la dengue sur l’île.

Source de la vidéo

Aller plus loin

Contact

Contenu
Manon RABOUIN

📞 02 69 61 83 25
📱 06 39 25 23 30
✉ Envoyer un courriel