Distinguer la grippe de la COVID-19

Actualité
Prévention
Date de publication
Visuel
Ces dernières semaines, la Haute Autorité de Santé a établi la stratégie d'utilisation des différents tests de diagnostic de la COVID-19. En période de co-circulation de différents virus (SARS-CoV-2 mais aussi virus de la grippe et autres virus respiratoires), elle s'intéresse aujourd'hui à ce qui va permettre aux professionnels de santé de les distinguer.
Corps de texte

La circulation de plusieurs virus dont les symptômes – peu spécifiques – ressemblent parfois à ceux de la COVID-19 (fièvre, nez bouché, maux de tête…) inquiète la Haute autorité de santé. Parmi elles, la grippe, qui peut évoluer vers des formes graves chez certaines populations.

La HAS considère qu'il y a un intérêt à rechercher un ou plusieurs virus des infections respiratoires hivernales (dont la grippe) en association avec une recherche du SARS-CoV-2. 

Les patients qui présentent des symptômes et pour qui le résultat est utile pour déterminer la nature de la prise en charge et/ou un isolement particulier : 

  • Les adultes hospitalisés ou arrivant aux urgences
  • Les résidents en EHPAD
  • Les jeunes enfants.

A l'hôpital, que ce soit au cours de l'hospitalisation d'un patient adulte ou lors de son arrivée aux urgences, face à des symptômes évocateurs d'une infection respiratoire, il est important d'identifier spécifiquement le virus en cause pour isoler correctement le patient et entreprendre la prise en charge la plus adaptée.

Dans cette situation, la réalisation de tests RT-PCR de recherche du SARS-CoV-2 et de tout autre virus responsable d'infections virales est indiquée dès l'arrivée à l'hôpital. Il est rappelé qu'un test antigénique SARS-CoV-2 peut également être utilisé aux urgences.
 

Chez les enfants, les pathologies respiratoires ont des manifestations moins franches que chez les adultes mais leurs conséquences peuvent être graves. Souvent, un traitement antibiotique probabiliste est initié. Aussi, la réalisation d'un test est utile chez les enfants présentant une infection respiratoire pour initier une prise en charge adaptée et éviter les traitements inutiles.
 
Chez les enfants, la charge virale est plus élevée que celle observée chez l'adulte, même en cas de symptômes souvent légers. Le recours aux antigéniques de détection de la grippe peut donc être envisagé chez eux dans certaines situations.

Ainsi, chez les enfants, au cours d'une hospitalisation, tous les virus respiratoires suspectés sont recherchés par l'équipe médicale par tests RT-PCR, avec une attention particulière à porter sur le virus respiratoire syncytial (VRS) responsable de la bronchiolite. En revanche aux urgences on privilégiera un test antigénique pour la recherche du SARS-CoV-2.

La HAS précise que les recherches directes des virus grippaux ne doivent avoir lieu qu'au cours de la période épidémique de grippe saisonnière, telle que définie par Santé Publique France. Et elle rappelle enfin l'importance du respect des gestes barrières dans la lutte contre la propagation de ces deux virus.

Dans le contexte actuel de COVID-19, la Haute Autorité de santé (HAS) recommande de maintenir la campagne de vaccination contre la grippe et d’améliorer les taux de couverture chez les personnes à risques et chez les professionnels de santé.