L’Agence régionale de santé de Mayotte fait don de 20 000 tests antigéniques aux Comores

Communiqué de presse

En accord avec les autorités sanitaires comoriennes, l’Agence régionale de santé de Mayotte fait don de 20 000 tests antigéniques aux Comores. Un lot de kits de tests sera remis dans les prochains jours par avion sanitaire. Il devrait permettre d'élargir le dépistage des cas de Covid-19 aux Comores.

Depuis juin 2021, dans plusieurs pays, nous observons une flambée de la courbe épidémique. La propagation du virus s’est accélérée de manière bien plus importante que pendant les premiers mois de la pandémie. Détecté initialement en Inde, le variant Delta continue de progresser dans le monde et fait craindre une quatrième vague. Connu pour être plus contagieux, ce variant va rendre encore plus difficile la limitation de la propagation du virus. A Mayotte, il est devenu majoritaire. Pour l’Agence Régionale de santé de Mayotte, il est crucial de soutenir davantage les autorités sanitaires voisines dans la mise en œuvre de stratégies de réponse appropriées.

Dans le contexte actuel de forte reprise épidémique, les tests rapides visant à détecter la présence du virus et pouvant être effectués sur le lieu des soins, plus rapides et moins coûteux, sont un outil indispensable pour endiguer la COVID-19. Ce don vise à soutenir la mise en œuvre de la stratégie commune entre Mayotte et les Comores pour enrayer l’épidémie. Cette stratégie vise à prévenir les maladies graves et les décès dus à l'infection au virus et à minimiser les perturbations sociales et les conséquences économiques de la pandémie.

Réduire le taux d’incidence du virus est la seule solution pour éviter que de nouveaux variants n’émergent. Pour ce faire, deux leviers d’action : les restrictions sanitaires et la vaccination. Alors que plus personne ne veut des premières, la vaccination est un allié de taille. 22% de la population a été vaccinée à Mayotte et 54% a reçu au moins une injection. Or pour établir une immunité collective face à des variants plus contagieux, il faut une couverture vaccinale de près de 90%. Le chemin est encore long !  

Ne pas se faire vacciner ce n'est pas qu'un choix pour soi-même, c'est faire le choix aussi de ne pas atteindre cette immunité collective. Le vaccin est pour le moment la seule méthode connue à notre disposition qui est efficace contre la Covid-19 et le seul moyen qui nous permettra de retrouver une vie normale.  

Aller plus loin