Enquête Migrations-Famille-Vieillissement : Etat de santé et couverture santé à Mayotte

Etude et rapport
Date de publication
Visuel
L’enquête Migrations-famille-vieillissement à Mayotte en 2015 livre ses résultats sur l’état de santé de la population et la couverture santé.Pour la première fois sur l’île de Mayotte, l’ARS Océan Indien en partenariat avec l’Institut National d’Etudes Démographiques (INED) viennent de publier l’analyse des données de l’enquête Migrations-Famille-Vieillissement.
Corps de texte

Cette étude permet de distinguer les différents profils de population en fonction de leur état de santé et de leur couverture santé.

Principaux résultats de l’enquête

Etat de santé

La jeunesse de la population de l’île explique en bonne partie les indicateurs favorables de morbidité déclarés comparés à ceux de la métropole. Ainsi, sept individus sur dix s’estiment en bonne, voire en très bonne santé. Dès 45 ans, cette perception décroît : passé cet âge, une personne interrogée sur trois déclare un problème de santé chronique et une sur quatre s’estime limitée par un problème de santé, depuis au moins 6 mois. A structure de population équivalente, une sur-altération de l’état de santé chez les femmes peut-être observée.

Couverture santé

A Mayotte, trois habitants sur quatre déclarent, en 2015, être affiliés à la Sécurité sociale. Encore très éloigné de celui du régime général en France métropolitaine (86 % en 2016), ce taux de couverture varie fortement selon l’âge et la situation administrative, et il est particulièrement faible chez les moins de 30 ans et ceux sans titre de séjour. L’inégalité est plus vive encore s’agissant de la « complémentaire santé » : seul un habitant sur dix y souscrit, le plus souvent natif d’un autre département français que Mayotte.

Aller plus loin

Contact

Visuel

Mots clés