Baignade en eau de mer

Article

Les plages de Mayotte sont fréquentées toute l’année. Afin de prévenir et d’éviter l’exposition des baigneurs à une eau pouvant présenter des risques sanitaires, l’ARS, en partenariat avec les collectivités, assure le contrôle régulier de la qualité des zones de baignade déclarées par les mairies.

La pratique des loisirs dans l’eau comporte des risques sanitaires dont les principaux sont les infections liées à une eau de mauvaise qualité par contact cutané ou par ingestion, ainsi que la noyade.

Aussi, il est recommandé de se baigner dans des zones où le contrôle sanitaire donne ou indique des résultats satisfaisants.

La contamination microbiologique des eaux de baignade

Elle correspond à la présence de germes microbiens (bactéries, virus et parasites) dont certains causent des maladies pour l'homme. Cette contamination concerne pour l'essentiel des germes pathogènes d'origine fécale humaine et/ou animale.

Quelle origine ?

La qualité de l’eau s’apprécie en fonction de la présence de germes indicateurs de contamination fécale. La dégradation de l’eau est donc essentiellement liée à la présence d’eaux usées non ou insuffisamment traitées, voire des eaux pluviales contaminées ou une sur-fréquentation des sites.

Il peut s’agir de pollutions accidentelles, comme un incident sur un poste de refoulement ou un débordement de station d’épuration, mais aussi de pollutions continues, comme l’insuffisance structurelle de traitement des eaux usées ou des eaux pluviales.

Ces phénomènes sont plus ou moins amplifiés par des facteurs météorologiques (précipitations, vent, courant, température, niveau d’eau) ou géographiques (enclavement de la baignade, pression polluante d’origine humaine, etc.).

Quels effets sur la santé des baigneurs ?

Une baignade dans une eau présentant une dégradation bactériologique, peut entrainer des troubles sur la santé. Généralement, ils sont bénins, mais au-delà d’une certaine concentration, le contact avec des germes pathogènes peut entrainer les symptômes suivants :

  • affections des voies respiratoires supérieures ;
  • troubles gastro-intestinaux ;
  •  moins fréquemment les infections des oreilles et des yeux,
  • dermatoses.

Le risque dépend à la fois du niveau de contamination de l'eau par des germes pathogènes, mais aussi de l'état de santé du baigneur lui-même et de son activité (durée de la baignade, immersion de la tête).

Les communes

La qualité et la sécurité de la zone de baignade relèvent de la responsabilité des maires conformément aux dispositions de l’article L. 2213-23 du Code général des collectivités territoriales. Elle est donc la Personne Responsable des Eaux de Baignades (PREB)

  • Chaque année, le maire doit assurer un recensement des eaux de baignade sur sa commune. Pour chaque site de baignade recensé, le maire doit proposer et mettre en œuvre des actions de prévention des risques de pollution ;
  • Réaliser un profil de l’eau de baignade du site ;
  • Etablir un programme de surveillance, analyser la qualité de l’eau et assurer la diffusion des informations auprès du public, tout au long de l’année, par un affichage sur site ;
  • Interdire ou limiter la baignade en cas de danger ou de contamination des eaux et prendre les mesures d’information du public appropriées.

L’ARS Mayotte

Conformément aux directives européennes, l’ARS organise le contrôle sanitaire des eaux de baignade en réalisant des prélèvements tout au long de l’année. A Mayotte, la saison balnéaire s’étend entre le 1er octobre et le 30 septembre. Les eaux de baignades sont analysées par un laboratoire afin de vérifier qu’elles sont de bonne qualité et qu’elles permettent une activité de baignade sans risque.

 

L’auto-surveillance par les PREB    

La personne responsable d’une eau de baignade (PREB), le déclarant de la baignade ou à défaut la commune, est tenu de mettre en place un programme de surveillance de la qualité de l’eau. Il comporte au minimum, une surveillance visuelle quotidienne du site de baignade. Il peut également comporter un suivi d’indicateurs sélectionnés sur la base du profil de l’eau de baignade permettant ainsi de détecter une pollution à court terme.

Le contrôle sanitaire de l’ARS

Le contrôle de la qualité des eaux de baignade est une obligation communautaire depuis 1976, aujourd’hui réglementé par la directive 2006/7/CE du 15 février 2006. Il est organisé par l’ARS Mayotte et porte sur les sites de baignade déclarés.

Le contrôle sanitaire des eaux de baignade est essentiellement des prélèvements d’eau à des fins d’analyse de leur qualité bactériologique, déterminée au travers des 2 indicateurs bactériens réglementés : Escherichia coli et les entérocoques intestinaux. Leur présence dans les eaux peut indiquer la présence simultanée de germes pathogènes plus dangereux.

Sur le terrain, chaque site de baignade fait l’objet de contrôles réguliers (a minima une fois par mois) comprenant :

  •  Un contrôle visuel effectué pour vérifier l’entretien général du site (aménagement du site, fréquentation, présence de déchets…)
  • Une mesure des paramètres environnementaux (température de l’eau, température de l’air…)
  • Un prélèvement d’eau effectué par les agents de l’ARS puis acheminé rapidement, à basse température vers un laboratoire qui procède à l’analyse.

Les résultats des analyses, accompagnés de leurs interprétations sont transmis aux collectivités concernées qui sont tenues de les porter à la connaissance du public par affichage en mairie et sur les lieux de baignade conformément à l’article L.2213-23 du code général des collectivités territoriales.

Et si une pollution est détectée ?

Au cours de la saison balnéaire, les résultats d’analyse des prélèvements sont comparés à des valeurs seuils permettant d’apprécier la qualité microbiologique de l’eau de baignade. En cas d’épisode de contamination, l’ARS et les collectivités évaluent le risque sanitaire pour la population et déterminent les mesures de gestion adéquates, en particulier l’opportunité de mener une enquête environnementale pour rechercher la ou les cause(s) de la contamination et/ou d’interdire temporairement la baignade. 

L’interdiction est levée lorsque les analyses présentent des résultats conformes aux normes.

Un site de baignade peut aussi être fermé à titre préventif et ce sans résultat d’analyse, lorsqu’une pollution manifeste est constatée (rejet accidentel ou volontaire).

 

Le profil de l’eau de baignade, ou profil de vulnérabilité, consiste à identifier les sources de pollution susceptibles d’avoir un impact sur la qualité des eaux de baignade et d’affecter la santé des baigneurs et à définir, dans le cas où un risque de pollution est identifié, les mesures de gestion à mettre en œuvre pour assurer la protection sanitaire de la population et des actions visant à supprimer ces sources de pollution.

Ainsi, le profil de vulnérabilité du site est un outil essentiel qui doit permettre de prévenir les risques sanitaires et d’améliorer la qualité des eaux de baignade, afin qu’au 31 décembre 2031 toutes les eaux de baignade soient classées au moins en « qualité suffisante.

L'ARS Mayotte sensibilise les personnes responsables des eaux de baignade (PREB) et les collectivités concernées sur la base d'un guide édicté par la Direction générale de la santé afin que soient réalisés les profils de baignade prévus par la réglementation.

En 2014, l’ARS Mayotte a financé les premiers profils de baignade du territoire mahorais afin d’accompagner les communes à se mettre en conformité avec la réglementation.

 

Résultats au fil de l’eau

Les résultats du contrôle sanitaire en temps réel des sites de baignade sont disponibles sur le site dédié du Ministère en charge de la santé :

Sur ce site figurent également une documentation détaillée sur l’organisation du contrôle sanitaire réglementaire des eaux de baignade, les synthèses nationales des années précédentes, des conseils et recommandations, la réglementation et les adresses utiles

Classement des eaux de baignade à Mayotte

A l’issue de chaque saison de baignade, une évaluation globale de la qualité des eaux est réalisée à partir de l’ensemble des résultats obtenus sur 4 années consécutives. A partir d’un traitement statistique des données (analyses par percentiles), les résultats sont comparés à des seuils et permettent d’établir un classement de qualité : eau d’excellente qualité, de bonne qualité, de qualité suffisante ou de qualité insuffisante. Pour répondre aux exigences de qualité fixées au niveau européen, les eaux de baignade devront atteindre au moins la qualité suffisante au 31 décembre 2031.

Chaque année en fin de saison balnéaire, l’ARS publie un rapport sur les eaux de baignades à Mayotte. 

 

Le dépliant est mis à disposition du public :

  • sur les présentoirs touristiques de plus d'une centaine d'établissements du "Réseau Plus" : hôtels, restaurants, offices de tourisme
  • dans les mairies, les collectivités, les administrations

Téléchargez le bilan des Eaux de baignade en 2022

 

Un sable qui n'est pas très propre peut être à l'origine d'affections dermatologiques (mycoses, maladies de peau dues à des champignons).

De nombreux éléments peuvent influencer la qualité du sable (l’importance de la fréquentation touristique, la nature et la taille des grains de sable, les marées qui permettent de laver naturellement le sable…). Mais en respectant certaines consignes simples, il est cependant très facile de contribuer à maintenir la propreté de la plage et de réduire les éventuels risques sanitaires liés à un sable sale.

Il convient d’utiliser une serviette ou une natte pour s’allonger sur le sable (surtout s’il rentre dans les plaies).

La plage est un espace public, il convient de le garder propre en utilisant les poubelles pour les déchets.

Il est préférable de ne pas emmener d’animaux domestiques sur les plages.

Sur la plage, hors de l’eau, il existe de nombreux risques pour la santé : les brûlures du soleil, la déshydratation, les malaises dus à la chaleur, les allergies, les blessures avec des bris de verre, etc.

En suivant les conseils ci-dessous, vous pourrez profiter pleinement de la baignade, tout en réduisant les risques d'accident et en évitant de nombreux désagréments :

  • Baignez-vous dans une eau faisant l’objet d’un contrôle sanitaire
  • Respectez les interdictions de baignade et les mesures de prévention définies par les autorités
  • Evitez la baignade après la pluie : les fortes pluies et les écoulements d’eaux usées peuvent provoquer une pollution des eaux et être dangereuses pour votre santé. En fonction de l’intensité de la pluie, attendre 72h avant de se jeter à l’eau
  • Au retour à la maison : rincez-vous à l’eau claire et avec du savon pour éviter de tomber malade (conjonctivites, otites, sinusites, maladies de peau…). En cas de plaies, désinfectez.
  • Pour éviter la noyade : ne surestimez pas vos capacités physiques, surveillez vos enfants, entrez progressivement dans l’eau et prenez garde aux vagues, évitez la baignade dans les 2 heures qui suivent un repas copieux ou une consommation d’alcool.
  • Attention au soleil : buvez régulièrement, ne vous exposez pas aux heures les plus chaudes de la journée, protégez vos yeux
  • Utilisez une serviette ou une natte pour vous installer sur le sable
  • Gardez la plage propre : ramassez vos déchets et jetez-les à la poubelle

Un baigneur attentif est un baigneur en sécurité, prévenir un proche avant de se baigner, ne pas s’exposer longtemps au soleil et rentrer dans l’eau progressivement, ne pas boire d’alcool avant la baignade, se former aux gestes de premiers secours, etc.