Diplôme Universitaire (DU) d’animateur en santé communautaire

Article
Visuel
Les représentants des familles
L’ARS a entrepris d’engager une nouvelle politique en santé communautaire, sur l’ensemble du département de Mayotte, pour soutenir les actions de prévention et promouvoir la santé auprès la population.
Corps de texte

La santé communautaire vise à accompagner tous les acteurs (habitants/usagers/citoyens, professionnels, élus, associations, institutions) pour obtenir des réponses adaptées aux problèmes de santé, reconnus comme prioritaires.

Le lancement de ce diplôme universitaire s’inscrit dans la promotion de la santé communautaire en sensibilisant et mobilisant les usagers.

La formation des acteurs locaux est le socle préalable à la mise en œuvre des actions programmées auprès des opérateurs, et notamment des communes.

Par le biais de ce DU, les autorités entendent créer un réseau d’animateurs de santé communautaire, qui deviendront les porte-paroles de demain auprès des communes, des opérateurs et de la population mahoraise.

Objectifs de la formation 

  • Recenser et mobiliser les acteurs du territoire sur lesquels il est possible de s’appuyer
  • Repérer les éléments du contexte d’intervention avec ses atouts et ses faiblesses
  • Identifier les besoins et les demandes des différents acteurs du territoire
  • Créer les conditions d’une implication partagée
  • Construire des objectifs partagés
  • Mettre en place un suivi partagé

Déroulement

A travers une pédagogie participative et interactive, les candidats sélectionnés au DU suivront un programme intensif sur l’année. L’enseignement se déroulera en 4 sessions de 15 heures, espacées de 2 à 3 mois, soit une formation de 120 heures, s’appuyant sur 60 heures d’enseignement et 60 heures de stage (qui pourront être réalisés dans le cadre d’une activité professionnelle).

Traduit en shimahoré par « unono mihononi wa udjama » (la santé entre les mains de la communauté), la santé communautaire vise à rendre  accessible le domaine de la santé à tous, en impliquant les communautés dans un secteur qui semblait jusque-là réservé aux «experts ».

Cette nouvelle politique, est soutenue par la mise en œuvre d’actions concrètes, telles que :

  • le lancement de ce diplôme universitaire,
  • la création d’un guide pratique destiné aux porteurs de projets en santé sur le territoire,
  • la publication de 2 appels à projets pour développer la démarche communautaire à Mayotte,
  • ...

Cette vision globale et de proximité de la santé est l’un des enjeux prioritaires sur le département, pour qu’une dynamique de changement se mette en place.

Aller plus loin