Mayotte

La lutte contre le diabète

Article
Visuel
Personne faisant un test de diabète
Crédit : fotolia
A Mayotte, près d’une personne sur dix est diabétique, soit deux fois plus que le niveau national. Prévenir et lutter contre cette maladie, est une priorité de santé.
Corps de texte

Le diabète est une maladie métabolique caractérisée par une concentration en sucre trop forte dans le sang du fait d’une insuffisante production d’insuline, hormone régulant le glucose dans le corps. Contrairement au diabète de type 1 (maladie auto-immune apparaissant dans l’enfance), le diabète de type 2 survient à l’âge adulte et est principalement causé par la sédentarité, le surpoids et l’obésité, ainsi que par le vieillissement, sans exclure l’intervention de facteurs génétiques.

L’ARS finance tous les ans à Mayotte, une dizaine d’associations et/ou de collectivités sur des actions visant à assurer et à améliorer la prévention, le dépistage et la prise en charge des personnes atteintes de maladies liées à la nutrition : surpoids, obésité, et évidemment le diabète. Les principaux partenaires de ces actions sont  le réseau Rediab Ylang pour le dépistage et la sensibilisation sur le diabète, le Centre Hospitalier de Mayotte pour la prise en charge des diabétiques, et le Comité Régional Olympique et Sportif (CROS) de Mayotte pour l’appui et l’accompagnement des associations sportives. 

Le Comité Régional Olympique et Sportif (CROS), l’ARS et le Réseau Rédiab-Ylang ont lancé en 2019 une campagne de communication inédite sur Mayotte pour promouvoir deux approches : le développement de pratiques alimentaires adaptées et la promotion de l’activité physique, deux mesures phares pour lutter contre le diabète. L’objectif était de décliner et d’adapter le  concept « manger bouger » au territoire de Mayotte. Cette campagne sera reconduite en 2020 avec de nouvelles actions, conseils et astuces pour une meilleure hygiène de vie.
Rendez-vous sur la page Facebook Maescha Mema

La mise en place en janvier 2019 d’une équipe de formateurs au sein du réseau Rédiab-Ylang a permis à plus de 150 personnes issues de structures très variées (communes, CCAS, associations, professionnels de santé, administrations, établissements scolaires…) de recevoir une formation sur la thématique de la nutrition, du plus général (alimentation & activité physique), au plus spécifique (dénutrition chez les enfants, alimentation et précarité, hygiène et alimentation…).

Aller plus loin

| Facebook | Maesha Mema

Mots clés