La santé mentale à Mayotte : actions diverses et actualités

Article

La santé mentale à Mayotte : actions diverses et actualités

« Ambassadeurs santé mentale » est une solution de prévention basée sur l’engagement citoyen de jeunes volontaires accompagnés pour intervenir auprès d’autres jeunes en matière de santé mentale, présente dans plusieurs départements et désormais sur internet.

L’ARS de Mayotte encourage les différentes structures accompagnant les jeunes à rejoindre le réseau et proposer de les mobiliser en tant que jeunes volontaires engagés dans un service civique en faveur de la santé mentale des jeunes.

Ambassadeurs en santé mentale : qui sont-ils ?

Les ambassadeurs en santé mentale sont des jeunes de 16 à 25 ans (jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap), qui sont engagés dans un service civique.

Ce dispositif leur permet d’effectuer une mission en faveur de la collectivité contribuant au renforcement du lien social.

Cet engagement constitue une occasion pour eux de gagner en confiance en eux mais également d’être accompagnés dans leur projet professionnel.

Pour devenir ambassadeur santé mentale, pas besoin de diplômes ni d’expériences préalables, une seule chose compte : la motivation !

Le service civique, un engagement citoyen

Le dispositif de Service Civique, créé par la loi du 10 mars 2010, sur le modèle de l’expérimentation menée par Unis-Cité depuis 1994, prend plusieurs formes :

  • Un engagement en Service Civique, d’une durée continue de six à douze mois, ouvert aux personnes âgées de 16 à 25 ans, et jusqu’à 30 ans pour les personnes en situation de handicap.
  • Le volontariat international en administration, le volontariat international en entreprise, le volontariat de solidarité internationale et le corps européen de solidarité (ex-service volontaire européen).

Complément d’informations à venir : comment devenir ambassadeurs en santé mentale à Mayotte ?

Informations à venir.

En effet, le dispositif n’est pas encore proposé sur le territoire. Les structures accompagnant les jeunes désirant proposer les « ambassadeurs en santé mentale » devront se manifester afin que l’ARS puisse transmettre l’information aux usagers.

Néanmoins, les jeunes peuvent également démarcher des structures (institutions, associations, etc.) pour leur proposer de mettre en place ce dispositif.

Pour rappel, la santé mentale est un « état de bien-être qui permet à chacun de réaliser son potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler avec succès et de manière productive, et d’être en mesure d’apporter une contribution à la communauté ».

Le mardi 26 avril 2022 l’ARS de Mayotte a reçu en visioconférence le DMSMP en présence de différents acteurs du territoire : associations, institutions d’état, centre hospitalier.

Cette rencontre a permis de faire un état des lieux des actions menées en santé mentale à Mayotte (projets, situation de prises en charge en psychiatrie, dispositifs nationaux, etc).

Accompagné du centre régional d’études d’actions et d’informations en faveur des personnes en situation de vulnérabilité (CREAI OI), l’ARS a également réuni durant la matinée un comité de pilotage du projet territorial de santé mentale (PTSM) de Mayotte afin de relancer la dynamique des travaux engagés dans ce cadre et redéfinir les fiches prioritaires.

Les participants ont été invités à se positionner sur les fiches actions afin de poursuivre les ateliers de travail et permettre la mise en œuvre rapide des actions.

L’après-midi était consacré aux groupes d’entraide mutuelle (GEM) de l’île ainsi qu’aux actions relatives au Ségur de la santé avant de faire un bilan de cette journée.

L’ordre du jour s’est ainsi décliné comme suit :

  • 9h00 - 09h15 : accueil des participants en présentiel et de la DMSMP (en visio) et introductions
  • 9h15 - 10h00 : redéfinition de la santé mentale, évolution de la psychiatrie, remise en contexte du PTSM
  • 10h00 : précisions des objectifs du PTSM à Mayotte et points d’avancées, échanges
  • 12h30 : levée des débats de la matinée
  • 14h-15h15 (Focus sur les GEM) : présentations, actions individuelles des GEM, actions du réseau des GEM (SISM, promotion de la santé mentale, autres projets, etc.)
  • 15h15 – 17h30 : remise en contexte du territoire et des spécificités, actions du ségur, numéro de prévention du suicide 3114 , bilans.

Pour rappel, les échanges relatifs à la santé mentale se basent sur la définition établie par l’organisation mondiale de la santé (oms) : la santé mentale est un « état de bien-être qui permet à chacun de réaliser son potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler avec succès et de manière productive, et d’être en mesure d’apporter une contribution à la communauté ».

La ligne de conduite relative aux actions et à la stratégie en santé mentale du département est définie par l’exécution du projet territorial de santé mentale - PTSM de Mayotte (pour plus d’informations relatives au PTSM, cliquez ICI). 

Le vendredi 27 mai 2022 après-midi, l’école primaire de Passamainty stade a accueilli le groupe d’entraide mutuelle (GEM) Ouvoimoja Wa Autisme pour un projet en santé mentale : le harcèlement scolaire et son impact sur la santé mentale.


L’ARS de Mayotte et le CREAI OI accompagnent et soutiennent le réseau des GEM de Mayotte dans des actions de promotion de la santé mentale telles que l’intervention auprès des publics scolaires.

En effet, la prévention en santé mentale doit être également effectuée auprès des enfants afin de sensibiliser, de manière adaptée, dès le plus jeune âge sur ce sujet encore tabou.

C’est dans ce cadre que le GEM Ouvoimoja Wa Autisme, appuyé par les autres GEM de l’île, a proposé un travail aux enfants scolarisés au sein de l’école de Passamainty stade sur la thématique du harcèlement scolaire et son impact sur la santé mentale.

Cette intervention étalée sur plusieurs semaines a été mise en lumière et restituée lors d’une représentation donnée par des élèves de l’école devant leurs camarades et l’équipe pédagogique le vendredi 27 mai 2022 après-midi.

Cette représentation a pris comme décor de fond le format d’une émission télévisuelle ; l’émission « parlons-en ».

Les « reportages » étaient présentés sous la forme de scénettes de théâtre, de danse, de chant durant lesquelles les élèves faisaient passer leurs messages. Après chaque scénette, l’animateur qui encadrait la représentation ouvrait le débat auprès des spectateurs sur ce qu’ils avaient vu, analysé et envie d’exprimer à la suite de ce qui s’était déroulé sous leurs yeux.

Les élèves et l’animateur ont rappelé durant leur mise en scène que « l’école est un lieu d’apprentissage mais que des choses graves peuvent s’y passer et avoir un impact sur la santé mentale et aussi physique des élèves ».

Rappels

Qu’est-ce que la santé mentale ?

La santé mentale est un « état de bien-être qui permet à chacun de réaliser son potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler avec succès et de manière productive, et d’être en mesure d’apporter une contribution à la communauté ».

Qu’est-ce qu’un groupe d’entraide mutuelle (GEM) ?

Les Groupes d’Entraide Mutuelles (GEM) sont des associations portées par et pour des usagers en santé mentale ; ils reposent sur le principe de pair-aidance.

Ils permettent de rompre l’isolement des personnes en situation de souffrance psychique. Les adhérents ont un espace où ils peuvent se retrouver, s’entraider, organiser des activités visant au développement personnel, passer des moments conviviaux et créer des liens.

Ce sont des espaces pensés et organisés au quotidien par les adhérents eux-mêmes, avec l’aide d’animateurs salariés et bénévoles.

En 2022, il en existe 3 à Mayotte :

  • Le GEM Vivre Ensemble (situé à Cavani)
  • Le GEM Ouvoimoja Wa Autisme (situé à Passamainty)
  • Le GEM de Combani (situé à Combani)

 

Les contacts :