L’ARS Mayotte publie son premier Panorama Santé

Article

Le Panorama sanitaire constitue une synthèse des données de santé et d’enquêtes objectivées disponibles à Mayotte selon quatre approches : en population générale, par principales thématiques, par grandes classes d’âge et par commune. Ce document est actualisé en permanence, sur la base des nouvelles productions statistiques et mises à jour des différentes bases de données.

Le Panorama statistique de la santé présente une série de fiches thématiques indépendantes les unes des autres, qui offrent une vision panoramique et synthétique des données de santé disponibles à Mayotte. Ce document doit notamment permettre d’alimenter les différents diagnostics nécessaires à la mise en œuvre de politiques publiques efficaces et adaptées aux spécificités territoriales. Mis à la disposition des partenaires de l’ARS, le Panorama est aujourd’hui partagé au grand public.

L’espérance de vie à la naissance en 2021 est en deçà des repères métropolitains puisque les hommes et les femmes de Mayotte ont, respectivement, une espérance de vie de près de 7 et 11 années de moins que leurs homologues métropolitains. En 2018, les indicateurs de mortalité périnatale sont deux à trois fois plus important qu’en métropole avec, par exemple, un taux de mortalité infantile de 9,8 pour 1 000 naissances vivantes (3,6 en métropole). Sur la période 2015-2017, Les deux premières causes de décès relèvent des

«maladies de l’appareil circulatoire » (23 %) et des « cancers » (15 %), soit deux décès sur cinq.

A Mayotte, le système de santé est principalement construit autour d’une démarche curative qui doit constamment répondre aux nombreuses urgences sanitaires, alors même que le déficit en professionnels de santé est criant : on observe ainsi une densité des médecins généralistes, hors remplaçants, cinq fois inférieure à celle de la métropole pour certaines professions, ce rapport de force l’est dix fois à l’instar des effectifs des opticiens-lunetiers. Seule la densité en sages-femmes reste au-dessus de celle de la métropole.

Les taux de lits et places au Centre hospitalier de Mayotte pour 1 000 habitants demeurent trois fois inférieurs à ceux de la métropole (1,47 à Mayotte en 2021 contre 3,48), avec une part des entrées en obstétrique beaucoup plus élevée à Mayotte qu’en métropole. L’offre libérale couvre tout le territoire, notamment les infirmiers et les médecins libéraux, même si certains secteurs de l’île restent encore très dépourvus. En 2019, le taux de renoncement ou de report de soins est de 45 % : on constate ainsi une forte corrélation entre la couverture sociale des patients, la précarité financière, les délais et l’accès à l’offre de soins.

L'étude complète est à consulter sur le site de l'ARS.